Semaine québécoise des rencontres interculturelles

 In Nouvelles

Bonjour ou comme on dit « Dzień dobry »,
Je m’appelle Bruno Pietrzyk. Je suis de descendance Polonaise, mais élevé au Québec.
Je suis la 4e génération de Pietrzyk au Québec. Mon père Georges, mon Grand-Père Eddy
et mon arrière-grand-père John, qui est arrivé au Québec au début des années 1900,
s’est établi dans les Laurentides à Sainte-Sophie en 1908. Jusqu’à ce jour, la terre
des Pietrzyk est toujours dans la famille. Donc, déjà plus d’un siècle que les Pietrzyk habitent
 la même terre.

Depuis toujours je suis représentant, conseiller ou vendeur dans divers domaines, toujours proche des domaines de la technologie, tels que les cinémas maison ou des appareils de surveillance. Je travaille maintenant chez Équipement de bureau Robert Légaré, comme représentant des comptes commerciaux.

J’adore mon travail, être en contact avec les gens, de pouvoir rencontrer différentes personnes passionnées dans leur domaine, particulièrement les bâtisseurs de la région, est vraiment une expérience de travail enrichissante. C’est tellement inspirant de voir les belles histoires de nos entreprises d’ici et de les voir fleurir au fils du temps ou même encore de voir le flambeau être passé des fondateurs à leurs enfants et de les voir continuer  à faire grandir leur entreprise locale.

En Pologne, à l’époque, durant la semaine de Pâques, les gens respectaient la tradition de ne pas manger de viande. Rendus au dimanche de Pâques, les familles faisaient alors la Borscht. Certains connaissent la version de la soupe aux betteraves, mais la façon polonaise de ce repas, est bien loin de celle-ci. Puisque les gens avaient fait famine de viande durant la semaine, le dimanche était la célébration et on préparait la borscht!

Voici le repas que je vous partage : BORSCHT

Ingrédients :

Le bouillon est à base de crème 35%, dans laquelle nous faisons cuire un saucisson nommé Kielbasa. Une fois la viande cuite la crème sera alors rendue très liquide, c’est ainsi que nous savons que la viande est prête.

Nous cuisons également un jambon à la bière que nous coupons en cube.

Ajouter un rôti de porc frais qu’on coupe en cube également.

Rajouter 1 ou 2 œufs à la coque en tranches.

Du pain de seigle en petits morceaux (au goût, car certains n’aiment pas leur pain mouillé)

Sel, Poivre et sans oublier du Chrzan aussi appelé du Raifort, qu’on rappe à même la carotte blanche.

La préparation est aussi simple que de faire son bol à son goût, avec tous les choix de viandes variées, certains aiment plus de kielbasa et de jambon que de rôti de porc frais. Une fois votre bol prêt, on y verse le bouillon bien chaud et on déguste!

Cette recette me rappelle les réunions de famille avec mes grands-parents et plus tard avec mes parents. Aussi avec mes amis qui ont eu le « courage » d’essayer, pour finalement en redemander 😉.

Partenaires majeurs Tous +++

Partenaires médias Tous +++